Tramadol : quels sont les effets secondaires redoutables

tramadol effet secondaire

Le tramadol est le médicament antalgique prescrit en première intention et le plus consommer en France. Si son efficacité dans le traitement de la douleur intense n’est plus a démontrer, le tramadol est néanmoins depuis 2012 placé sous haute surveillance pour ses effets secondaires tels : nausées, constipation, vertiges, confusion, dépendance ou encore la perte de poids.

Découvrez les différents effets secondaires du tramadol et quelques précautions a prendre pour éviter toute dépendance à ce médicament.

Tramadol pour traiter la douleur

Tramadol est un médicament prescrit pour le traitement de la douleur d'intensité modérée ou moyennement sévère des adultes. Son action s'exerce sur le système nerveux central et atténue la douleur. Avec le retrait du marché pharmaceutique en 2011 du Di-Antalvic, nombreux sont les français qui ont adopté le tramadol comme traitement de la douleur. En effet le tramadol est un dérivé de l'opium souvent associé au paracétamol il est apprécié pour son efficacité à calmer les douleurs comme le mal de dos et les douleurs articulaires. Mais son utilisation est susceptible d’entraîner de nombreux effets secondaires et le risque de dépendance est également élevé. Raison pour laquelle l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a décidé de le surveiller.

Les différents effets secondaires du tramadol sont :

  • constipation,
  • somnolence,
  • nausée,
  • vomissements,
  • maux de tête,
  • confusion,
  • sécheresse buccale.

Tramadol effets secondaires sur le système digestif

Plusieurs chercheurs ont mis en évidences les effets secondaires du tramadol au niveau du système digestif établissant ainsi un lien entre le tramadol et risque de fortes hypoglycémies, imposant l’hospitalisation du patient. Les effets secondaires du tramadol au niveau de du système digestif peuvent être :

  • des douleurs abdominales,
  • flatulences,nausées,
  • vomissements,
  • constipation.

Ces effets indésirables du tramadol au niveau du système digestif s’explique par sa pharmacologie particulière selon la Revue Médicale Suisse. En effet en plus de ses propriétés agonistes sur les récepteurs aux opioïdes, le tramadol inhibe le recaptage de la noradrénaline et de la sérotonine, comme le font certains antidépresseurs, réputés induire des nausées et vomissements.

Si lors de l’utilisation du tramadol ces symptômes sont intenses, il est recommandé d’arrêter le traitement. De simples mesures hygiéno-diététiques peuvent suffire en cas de constipation.

De façon générale si vous souffrez de troubles hépatiques, il est préférable d’en discuter avec votre médecin de la prise du tramadol. Le foie jouant un rôle important dans son élimination, les effets secondaires du tramadol pourraient être redoutable pour vous.

Des risques de confusion et de vertiges liés au Tramadol

En tant qu'anti douleur ou antalgique le médicament tramadol n’est pas anodin, son utilisation peut entraîner des effets secondaires au niveau de sphère neuropsychique chez certains patients.

Les différents effets indésirables observés peuvent être :

  • vertiges,
  • étourdissements,
  • confusion,
  • fatigue,
  • somnolence,
  • maux de tête,
  • transpiration excessive,
  • bouffées de chaleur,
  • nervosité,
  • tremblement.

De léger cas de dépression respiratoire ont été observés chez certains patients, néanmoins moins importante que les opiacés purs. Il existe également un lien entre la prise du tramadol et l’épilepsie. Ainsi en cas d’épilepsie non traiter ou prise des médicaments pouvant entraîner des convulsions il est préférable d’en discuter avec votre médecin.

Tramadol attention a la dependance

De nombreux cas de dépendance et difficultés a arrêter la prise du tramadol ont été rapportés.

Utiliser pour calmer les douleurs modérées ou sévères, après un accident, une chirurgie ou encore des douleurs chroniques, le tramadol acheté en 2017 par plus de 6,8 millions de Français, est la solution lorsque le paracétamol ou les anti-inflammatoires n'agissent plus. Mais son usage prolongé peut entraîner une forte dépendance longtemps sous-estimée. Les facteurs pouvant augmenter le risque de dépendance au tramadol sont :

  • la dose prise,
  • la durée de traitement,
  • l’état de santé de l’individu.

Les différents symptômes de sevrage peuvent etre :

  • anxiété,
  • nervosité,
  • insomnie,
  • hyperkinésie,
  • tremblements ,
  • symptômes gastro-intestinaux.

La dépendance au tramadol peut également se caractériser par : des sueurs, des tremblements, une sensation de froid, des douleurs, des palpitations.

Pour réduire le risque de dépendance il est important si vous souhaitez arrêter la prise du tramadol de réduire graduellement la dose afin d'atténuer les effets de sevrage, ceci sous le conseil et contrôle d’un médecin. Ainsi si la dose prescrite au départ était tramadol 100 il faudra la réduire progressivement a tramadol 50.

Tramadol risque d’interaction médicamenteuse

Comme beaucoup de traitement, la prise du tramadol peut interagir avec d’autres médicaments entraînant ainsi des effets secondaires redoutables comme le coma dans des cas exceptionnels. Si vous prenez d’autres médicaments, vous devez vérifier s’il n’existe pas d’interaction avec le Tramadol, ou demander l’avis d’un professionnel de santé.

Voici quelques substance qu’il faudra éviter de prendre en association avec la molécule tramadol :

  • Tramadol et tranquillisants, somnifères, antalgiques tels que la morphine ou la codéine : les risques de somnolence ou de sensations d’évanouissement peuvent être accrus.
  • Tramadol et anticoagulants : les effets des anticoagulants dérivés de la coumarine, qui fluidifient le sang peuvent être accrus, favorisant dans certains cas le risque d’hémorragie.
  • Tramadol et médicaments sérotoninergiques tels que les antidépresseurs ISRS (Prozac) ou les inhibiteurs de la MAO, prescrits en cas de dépression.

Parmi les symptômes de ce syndrome :

  • diarrhée,
  • sueurs,
  • fièvre,
  • tremblements,
  • confusion,
  • voire coma dans des cas exceptionnels.

Tramadol que faire en cas de surdosage

La posologie tramadol ne doit pas dépasser 400 mg par jour, dépasser cette dose il y a risque de surdosage pour entraîner des effet secondaires redoutables.

En cas de prise excessive du tramadol des effets secondaires peuvent survenir tels :

  • une somnolence,
  • un évanouissement,
  • des nausées,
  • des vomissements.

Ces effets peuvent être plus grave chez les personnes souffrant d’insuffisance respiratoire, notamment une diminution importante du rythme respiratoire.

En cas d'intoxication par des formes orales, l'élimination gastro-intestinale au charbon actif ou par lavage gastrique est recommandée uniquement dans les 2 heures après la prise de tramadol. Passé ce délai, une décontamination gastro-intestinale peut-être utile en cas d'intoxication par des quantités exceptionnellement importantes de tramadol ou par des formes à libération prolongée.

Tramadol quelques précautions

Pour une meilleur utilisation du médicament tramadol, il est important de :

  • le prendre uniquement suivant les indications de votre médecin (dosage, durée du traitement) ;
  • toujours débuter le traitement avec une faible dose qui progressivement sera augmenter ;
  • Si vous souffrez de douleurs chroniques, diminuez le nombre de comprimés dès qu’elles sont moins vives ;
  • Ne pas arrêter brusquement votre traitement ;
  • Si la douleur n'est pas suffisamment ou rapidement soulagée par votre traitement, consultez de nouveau votre médecin.

Associer le tramadol au paracétamol peut aussi aider à limiter les prises et augmenter sa tolérance puisqu'il potentialise son effet.

Tramadol chez l'enfant : respecter les doses

Le tramadol peut être prescrit à l'enfant à partir de 3 ans, avec une posologie fixée en fonction du poids. Il peut aussi être prescrit à partir de 12 ou 15 ans sous forme orale. La forme injectable du tramadol est contre-indiquée avant 15 ans.

Tramadol grossesse et allaitement

Le tramadol ne devrait pas être utilisé par la femme enceinte également en période d’allaitement.

Tramadol ordonnance

Les ordonnances tramadol en France ont une validité de 12 mois mais dès le 15 avril 2020 cette validité sera réduite à 3 mois. Cette mesure selon l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a pour principale objectif de réduire le risque de dépendance du tramadol chez les patients.
Mais il sera toujours possible de se procurer du tramadol sans ordonnance sur internet.

Noter que si vous avez la possibilité par exemple d’acheter tramadol 50 ou 100 sans ordonnance sur sante-feminine ce type d’achat est uniquement réservé aux personnes ayant une assez bonne expérience avec ce médicament.

Éviter de prendre le tramadol sans l’avis préalable de votre médecin ou professionnel de la santé.

Pour la rédaction de cet article nous avons pris comme sources :



Brigitte Chartier - Journaliste scientifique :

Elle rejoint notre jeune équipe en 2018 après près de 5 ans d’expérience dans l’édition. Diplômée en langues et littératures romanes et en journalisme, Brigitte Chartier est convaincue qu’il est important et urgent de bien informer les femmes en matière de santé quotidienne. Sa mission chez sante-feminine.fr est de produire des articles de qualité tous validés par des professionnels scientifiques.

En temps plein Brigitte Chartier reste une journaliste pour des éditions santé grand public et professionnels. Ce qu’elle apprécie bien c’est cette possibilité de manier sa plume pour informer au mieux les lectrices.

Commentaire

Vous devez vous connectez pour ajouter un commentaire. Si vous n’avez pas de compte, vous pouvez créer un. l’inscription est gratuite!

sante-feminine.fr utilise des cookies. Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.